AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 14/01/2014
Localisation : Si loin, inaccessible...


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   Lun 17 Mar - 20:38


Angel Saoirse Black


Salut à tous, je porte le doux nom de Angel Saoirse Black depuis que je suis né(e) à Mystic Falls il y a maintenant 21 ans. A ce jour, je suis bisexuelle, hommes, femmes, quelles différences ? et en relation libre ce qui ne m'empêche pas de croquer la vie à pleines dents pour autant. Je vis à Mystic Falls en temps que humaine.

Quand j’étais petit j’avais peur du monstre qui viendrait me manger, c’est pour ça que j’aimais bien avoir un copain qui dort à la maison, non pas pour qu’il me protège mais pour que le monstre le mange en premier et que j’ai le temps de me barrer.

« Angel ? La blonde, lunettes de soleil, cigarette en main ? Elle ? Impossible de la louper, elle pourrait raser les murs qu'on la reconnaîtrait. Tout le monde l'aime, Angel. C'est clair, elle est parfaite. »
Voici la réponse d'une personne ne la connaissant que de réputation. Angel, c'est la jeune femme qui ne passe pas inaperçu, constamment sous les lumières des projecteurs, illuminant de sa beauté la scène. Personne ne lui résiste, et est passé au minimum une seule fois dans son lit peuplé de filles comme de garçons. Aucune distinction, aucune limite. Tel est la mentalité de la belle rebelle. Séductrice dans l'âme, lorsqu'elle vous offre l'un de ses regards, sa victime rampe à ses pieds. Véritable célébrité, elle parvient aisément à abuser de ses charmes légendaires, qui parviendrait à lui refuser quoi que ce soit ? Palme de la plus talentueuse actrice, elle ment comme elle respire. Un mensonge par ci, un mensonge par là, et jamais elle ne se perdra. Les secrets de la belle demeurent bel et bien enterrés jusqu'à sa mort. Elle connaît tout sur tout le monde, constamment avertis de l'actualité, personne ne la devance quand il s'agit de découvrir la nouvelle du moment. À l’affût de tous les signes, elle bondit en un saut habile et agile sur ses proies. Interprétants divers rôles à merveille, elle ne se perdra jamais dans les filets de mensonges qu'elle déroule encore et encore, jour après jour. Mais, la jeune femme peut s'avérait franche et sincère lorsque cela est nécessaire. Effectivement, elle n'hésitera jamais à révéler les quatre vérités à qui que ce soit, ne mesurant pas ces mots, elle décharge toute sa haine dans chacun d'eux. Si qui que ce soit a le malheur de provoquer la bête, elle s'éveillera en un grognement et bondira à votre gorge afin de vous ôter tout souffle de vie. Aussi, il est déconseillé de se confronter à elle. Maîtresse des arts martiaux, vous vous retrouverez rapidement au sol, sous son regard farouche, assailli par son charme légendaire. Elle n'hésitera jamais à abuser de la violence et à abattre ses poings sur vos doux visages angéliques. Ne croyez pas pouvoir vous échapper, impossible de lui résister dans tous les sens de ce terme aux multiples facettes. Susceptible, elle se met rapidement dans une colère noire pour peu, et assume entièrement cette façade de sa personnalité. Oh oui, elle est violente. Oh oui, elle est colérique. Oh oui, elle est menteuse. Et alors ? Peu lui importe le sévère jugement que vous portez sur sa petite personne, elle se fera un plaisir de vous le faire ravaler. Il est conseillé de se protéger avant de l'aborder -combinaison intégrale et le jour est joué-. Fêtarde dans l'âme, il ne se passe pas une soirée sans qu'elle ne se rende au sein même d'une fête bien arrosée. Dansant sous l'effet de la musique, drogue, tabac, alcool et sexe sont de la partie. Elle ose tout, elle fait tout et c'est pour cela que tout le monde l'adore. Sobre comme alcoolique, son charme ne perd pas de sa tonalité. Croyez le ou non, elle ne se chargea jamais au cours de sa vie de questions existentielles. Elle fonce et aperçoit les dégâts causés par son impulsivité. Haussant les épaules, elle poursuit sa route, comme toujours. Une longue route qu'elle connut durant de nombreuses années de son existence. La route, cette ligne droite éternelle, c'est sa vie. Elle voyagea aux quatre coins du monde, constamment en mouvement. Dynamique, elle ne peut demeurer dans l'exacte même position plus de quelques minutes. Véritable anguille. Elle danse, boit, se bat. Mais, jamais elle n'emprunta le chemin sacré de la paix et de la raison. Non, suivant obstinément la route menant aux flammes de l'enfer quand bien même ce lieu existe, elle commet tout et n'assumera jamais ses actes. Tout lui est égal. Qu'elle brise des cœurs ou qu'elle abandonne des amis, rien ne lui importe. Elle poursuit sa vie inlassablement, sans songer à se retourner pour apercevoir les imposantes ombres de sa lamentable existence. Elle ne connut jamais l'amour. Et ne souhaite pas le rencontrer. L'amour, ce n'est qu'un mot. Un mot crée de toute part pour croire au bonheur et aux joies de la vie. Il s'envole inévitablement au loin. Angel, elle, elle est plus relation libre, couchant à droite et à gauche sans se préoccuper du visage de son ou sa partenaire. Fille facile vous me direz, et alors ? Tout ce que vous obtiendrez d'elle, c'est du sexe. De l'amour ? Vous avez plus de chances de rencontrer le diable. Indifférente aux souffrances des autres, elle ne se penchera jamais sur le cas de nous pauvres mortels solitaires. Non. Seule sa petite personne compte. Sa petite personne est la saveur qu'abordera sa journée. Dès que tout est chamboulé, la voilà partit, si loin. Rebelle, elle ne se plia jamais sous l'autorité, oh que non. Jamais vous ne parviendrez à obtenir le respect de cette gazelle par des ordres. À ses yeux, le respect et la confiance se méritent. Rares sont les personnes qui les détiennent. Tu la considères sans cœur, jeune et stupide ? Viens donc le lui avouer en face qu'elle règle les pendules à l'heure. Elle n'est en rien stupide. Plus qu'intelligente, elle aperçoit des signes que peu auraient la chance de détecter. Son cerveau est constamment en action, bien qu'il ne le paraisse pas. Ne jamais se fier aux apparences, vérité pour tout un chacun. Sincère, vous pouvez compter sur Angel pour vous dévoiler ce qui passe par son esprit. Cependant, elle n'est pas loquace. Observatrice, elle se contente de laisser son visage et son corps exprimaient la moindre de ses émotions et lorsque cela revête d'une utilité, elle vous offre quelques paroles. Des mots lourds de sens qu'elle choisit avec soin, néanmoins, son vocabulaire est loin d'être noble et de haute famille. Abusant sur les insultes, elle en déverse à la seconde des dizaines. Angel est en un sens l'une de ses folles de la vie, emplis d'une démence de vivre sans limite. Elle brûle, brûle telle une chandelle rebelle dans la nuit noire. Elle ne suit jamais personne, non, elle mène la danse. Mais, en revanche, elle ne s'entend qu'avec les fous furieux, les furieux de l'existence, les furieux du verbe, ceux qui ne baillent jamais, ne profèrent jamais de banalité. Ainsi va la vie avec Angel. Jamais elle n'appréhende quoi que ce soit. Aucune angoisse, elle glisse sur la surface du monde avec aisance. Elle n'a pas peur de vivre, elle n'a pas peur de mourir, mais de quoi a-t-elle donc peur, cette légendaire Angel ?



Derrière l'écran, je suis Lulu et j'ai devine :p ans. T'as vu comment je ressemble à Teresa Palmer. Sinon, c'est sur mon prodigieux esprit qui eut l'idée de créer New Life que j'ai trouvé New Life et je m'y suis inscris car c'est mon forum et le créer sans l'animer ce serait un peu con x) Il s'agit de mon troisième compte, ayant délaissé Hayley pour Angel, personnage important mais chuuuut c'est un secret :p ..

Pour le bottin :
Code:
• [b]TERESA PALMER[/b] [color=#ff3333]▷[/color] Angel S. Black
fiche crée par Rinema

______________________

Can you hear my heart ?
Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie.


Dernière édition par Angel S. Black le Sam 29 Mar - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 14/01/2014
Localisation : Si loin, inaccessible...


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   Sam 29 Mar - 23:15

Il etait une fois ...



Elle a les yeux pleins d’étoiles et un sourire séraphique qui dissimulent ses mauvaises intentions.

Sous mes yeux, une ligne droite éternelle symbolisant la vie. S'étendant aux quatre coins du monde, elle ne s'arrête jamais, perpétuelle route ne possédant pas la moindre fin. Une vive lumière inaccessible se profile à l'horizon. Depuis mon premier souffle, je tente de l'atteindre, de m'accrocher à cette immortalité suspendue sous les flots de ce vaste horizon s'éloignant jour après jour. Mais, personne n'en a le pouvoir. Personne ne possède cette infime faculté t'accordant le droit de saisir entre tes mains la faucheuse elle-même. L'horizon, c'est la fin, la mort. Et, lorsque nous la franchissons alors, impossible de se rendre compte de cet exploit effectué. La fossoyeuse est déjà passée, silencieuse telle une ombre dansant entre les cadavres dépouillés de leur vie. Et moi, je l'observe minutieusement au volant de cette voiture me conduisant droit entre ses crocs acérés. Je la toise d'un regard empli d'une fascination sans fin, j'attends mon heure en un sourire. Je n'ai pas peur de la mort. Tout au contraire, je l'admire de mon regard azur, espérant trouver du côté des défunts un monde meilleur où souffrance et désolation ne seront plus qu'un souvenir oublié, se perdant dans la mémoire des euthanasiés. Mon existence est déjà si belle, peuplé de tant de richesse. Mais, je vise un avenir plus beau, plus large. Un avenir où les limites ne seraient qu'une relique accomplie. Face à cette douce idée s'imposant à mon esprit déluré, mon regard se perd sur les banquettes arrière de la voiture. Vide. Personne si ce n'est moi-même ne se trouve au sein du véhicule. Cas étrange. Depuis toujours, mes innombrables voyages furent accompagnés de diverses âmes brûlant d'une même ardeur que la mienne. Et à présent, me voilà seule, à mon plus grand malheur. Je haïs plus que le monde lui-même la solitude. J'ai besoin de contact, besoin de rire, de me battre, de dévoiler aux yeux de tous cette fureur sans nom m'animant. Pourtant, je me dois de supporter cette injuste compagne le temps de quelques heures. Les vociférations agaçantes de la musique diffusée à la radio en cette heure se perdent entre mes oreilles. Face à mon affligeant isolement, je laisse mes souvenirs virevolter vers mon esprit, se retirant les uns après les autres de l'essence de mon être...

Mystic Falls. Ma longue chevelure blonde souligne mon passage enflammé à travers ce bienheureux jardin où paix et bonheur semblent s'imposer. Je fulmine de toute la rage dont je suis doté. Je les déteste, je les déteste, c'est ce que je ne cesse de beugler afin que cette maudite famille en comprenne les lourds sens. Je souhaite les faire souffrir, leur démontrer que ma vie ne se résume pas qu'à leur simple plaisir. Je suis libre. Tel un oiseau, je déploie mes ailes sur ce monde. Je suis prête à me délecter de toutes les façons possibles et inimaginables de ce mot. Liberté. C'est ce que j'aboie en un rire fou, ignorant les appels de détresse que m'envoient par dizaines mon père, ma mère... et ma sœur. Cette dernière, c'est bien la seule que je regretterais dans cette vie de bohème m'ouvrant les bras. Mais, je n'ai pas le choix. Je suis tel que je suis et ainsi va le monde. Ils ne peuvent pas me retenir éternellement prisonnière de cette demeure familiale dans laquelle je tournais en rond depuis ma naissance, tel un lion en cage réclamant son impunité. J'en ai besoin. Je ne peux vivre sans cela. Bondissant à travers rues, je perçois les hurlements de mon père qui tente de me rattraper. Et ceux de ma mère, se faisant plus persistants, plus soutenus. Ils ont peur de me perdre. Mais, qu'ils se rassurent, après deux ou trois heures, ils m'auront oublié. Leur existence se révélera aussi platonique qu'ils la souhaitaient. Et ainsi, la joie et la bonne humeur se propageront à travers les cœurs de chacun des êtres vivants foulant cette terre mère jour après jour. Je me sens si bien, emporté dans cet élan rebelle me poussant à saisir les clés de ma voiture et à laisser le moteur rugir. C'est le son de mon affranchissement qui résonne au-delà même de l'univers. Aucune valise entre mes mains, quelques billets. Je pars démuni de tout, mais peu m'importe de rouler sur la paille. Tant que je roule, tout simplement, je suis heureuse. J'ai tout pour moi. Je sais pertinemment que je ne finirais pas près d'un mur, à mendier mon lendemain. Je suis forte, je suis puissante, le monde est à mes pieds. En un mot, celui-ci se prosterne face à Ma Grandeur. Je suis Angel Saoirse Black, Nom de dieu. Personne ne peut me retenir, personne ne peut me contrôler. La destinée n'est qu'illusion, son étau ne parviendra jamais à s'emparer de ma frêle silhouette. Cette audace qui m'est propre ne s'achèvera jamais. « Va, va ! Je suis certain que tu reviendras sous le toit bienveillant et sûr de notre demeure. Tu ne survivras pas plus de deux minutes sans notre bonne main pour te soutenir, Angel ! » beugla mon père, dans l'espoir que je ne me ravise pas et rejette cette folie passagère s'emparant de mon être. Je ricanais de ses croyances chicotes et sans profondeurs, tandis qu'en quelques virages, je hurlais à son adresse en éclat de rire attirant les regards de tous les habitants de la ville : « Crois moi mon cher père. Tu as plus de chances de voir des anges te sortir du trou de balle que de me voir un jour revenir ! » Et ainsi, commença ma virée à la conquête des afflictions de ce monde...

Sous les feux des projecteurs, les grésillements incessants des appareils photo sur ma peau me comblent d'une ataraxie sans nom. Sur un petit nuage, personne ne parviendrait à me rejoindre. Je suis sur le trône, sujet de tous les désirs. Ils pensent tous à moi. Ils m'attendent tous. Je suis tel le centre du monde, et je raffole de cette sensation accroissant au fil des jours. Mannequin mondial, ils s'arrachent tous ma silhouette. Abordant de multiples pauses convenant toutes aux yeux des photographes, je suis dans mon élément. Ma vie est parfaite. Mes 18 ans ont sonné, je suis plus indépendante que quiconque. Jamais je n'éprouvais le besoin de retourner dans le foyer de mes parents. Jamais je ne leur envoyais une seule lettre. Tout contact avec les Black se trouvait être impossible du fait que je ne ressentais pas l'envie ni le désir de les contacter. Ils appartenaient à mon passé, à cette prison qui m'enferma d’innombrables années au sein même d'une dictature des plus stricts. À présent, je vole de mes propres ailes. Rien ne m'est interdit, les limites ne sont plus que des songes inavoués. Quittant la scène en une légère galipette, je laisse derrière mon passage une multitude de regards ne parvenant pas à quitter mes allures de diva. Sac à main, et clés, je bondis dans ma voiture en un sourire, saluant lorsque le cœur m'en dit les personnes rencontrées sur mon chemin. Ils me connaissent tous. Et pas uniquement pour mon poste de mannequin. Mais, également pour ma présence constante aux soirées les plus réputées et à ma réputation de fille facile. Que j'accepte avec élégance et dignité. Leur jugement ne m'importe que peu. Oui, je suis une fille facile se glissant avec aisance entre les différents lits s'offrant à moi. Fille, garçon, en avant pour une tournée ! Mais, c'est ça la vie. La facilité. Si l'on ne se laisse pas influencer par la simplicité, c'est inévitable, nous nous perdons dans une spirale sans fin d'interrogations et de soupçons. Tel est l'éclat de la vérité vibrant dans chaque facette de ce monde perpétuel. Un crépuscule légendaire s'abattit sur les rives de la ville, au loin, si loin. Le contemplant en un regard dissipé, je laissais mes pieds me porter vers la boîte de nuit la plus proche. Et, plongeant dans les abysses de mon univers, je laissais la musique engourdir peu à peu mon être, la démence s'installer dans chaque parcelle de mon être. Comme possédé, livré à des forces surnaturelles inconnues, plus rien ne semblait prêt à arrêter cette folie meurtrière m'animant. Avant que ce garçon ne pose les yeux sur moi. Apercevant ses cheveux blonds, ses yeux d'un vert angélique et ses muscles saillants sous sa chemise, j'avançais de quelques pas, tentant le diable sans l'once d'une hésitation. Une fille se rapprocha de lui, tentant d'éclipser le lourd regard que ma cible me portait. En un sourire carnassier, j'imposais ma présence à cette petite inconsciente et la repoussant d'une subtilité parfaite, ce fut moi et moi seule qui se retrouvais entre ses bras, à danser au rythme de la musique résonnant dans l'abîme de la déchéance. Et bientôt, son lit m'ouvrirait ses bras jusqu'à ce que je m'éclipse telle une ombre, changeant de pays, mais continuant cette vie parfaite que je menais. Que je me trouve en Amérique ou en France, ma vie serait toujours parfaite. Sous le joug de la liberté, tout me paraissait accessible à présent. Enfouissant mes lèvres au creux des siennes, je débutais une énième fois une nuit de passion aux allures inaltérables...

Au volant de ma superbe voiture, en compagnie de deux ou trois ex se battant à l'arrière et mon prochain ex à l'avant, mon téléphone sonna. Une fois. Deux fois. Trois fois. Je ne pouvais l'ignorer plus longtemps. Mes quatre victimes attendaient que ma main se referme sur l'engin. Ce que je fis de ma propre initiative, répondant en un rire, alors que ma prise du jour m'embrassait au creux de mon cou. « Allo ? » Long silence à l'autre extrémité de l'appareil. Pour seul son, la respiration saccadée d'une personne peinant à respirer. Un murmure se perdant dans les ricanements de mes invités. Et c'est alors que sa voix résonna à travers le combiné. Me figeant momentanément, je laissais la surprise s'inviter à notre petite escapade : « Angel. Reviens. J'ai besoin de toi. » Ce n'était pas possible. Un long silence pesant se fit dans la voiture, tandis que tous les regards se trouvaient rivés vers ce minuscule portable attisant tant d'attention en sept mots prononcés. « Reviens, Angel. Je t'en supplie. » sanglota ma petite sœur. Oui, c'était bien elle. De sa petite voix enfantine, elle réclama ma présence. Je ne l'avais pas entendu depuis tant d'années... un temps infini semblable à des siècles et des siècles par milliers. Entre deux sanglots, la jeune fille attendait ma réaction d'une appréhension perçant jusqu'à mon cœur. Tout ce que je parvins à murmurer me sembla si pâle et si fade pour des retrouvailles : « Pourquoi ? » Mon ange pleurnicha de plus belle, tentant d’aligner quelques mots afin de répondre à cette question fatale. « J'ai... besoin de t... de toi, Angel. Reviens. » Elle m'implorait en quelques souffles. D'un côté, la voix suppliante de cette seule et unique personne que j'aimais au cours de ma vie. De l'autre, les tentations perfides d'une liberté absolue. Je ne pouvais tourner le dos ni à l'un ni à l'autre. Pourtant, cette toute dernière phrase qui quitta ses lèvres m'empêcha de poursuivre ma lâche initiative de raccrocher et de quitter définitivement mon passé. « J'ai une leucémie. Je vais bientôt mourir, grande sœur. »

Ainsi, voilà ma vie, mon existence et la raison qui me poussa à rejoindre la vile solitude tentant de faire de moi son pantin. En vain. Je suis de retour à Mystic Fall. J'aperçois les arbres si familiers de la forêt, les rues non méconnues surgissant de mes souvenirs troublés et enfin cette maison, cette prison. Dans laquelle l'horizon semble s'installer. La mort plane sur le cœur de ma petite sœur. Et je me dois d'être présente à ses côtés. La souffrance que je connaîtrais ne sera rien aux côtés de la culpabilité qui m'aurait rongé si je n'avais pas décidé de l'abandonner à son sort. Ville maudite, je suis à toi...


fiche crée par Rinema

______________________

Can you hear my heart ?
Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie.


Dernière édition par Angel S. Black le Lun 31 Mar - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Là où se cache tes pires cauchemars


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   Dim 30 Mar - 20:25

Super idée de perso Heath' !

J'ai hâte de voir ce que ça va donner !!

 hola hola 

______________________


Katerina Petrova
Sera tu ma prochaine proie Invité?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Là où se cache tes pires cauchemars


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   Lun 31 Mar - 12:42

J'adore littéralement ce que tu as une nouvelle fois pondu ! Tu es juste trop *_*

 \\\\o//  hola  \\\\o//  hola  \\\\o// 


Tu es validé



Bienvenue sur New Life, et encore merci de ton inscription. Ta fiche est juste parfaite  iloveU  tu es donc des notre. Tu peux dès maintenant faire ta fiche de liens, demander un travail ou encore avoir un toit. Et bien sur, tu peux te lancer dans le rp. Et sinon, si tu ne sais pas quoi faire, je t'invite à aller t'amuser dans le coin flood, ou encore discuter sur la cb. N'hésites pas à créer tes scénarios et à en faire la pub. Une intrigue est mise en place en cette nouvelle version ici et ses explications se trouvent ici. L'ombre se fera donc un plaisir de t'envoyer sous peu une missive dans laquelle tu prendras note du sort qui t'es réservé le temps de l'intrigue.  mouhaha Et si le cœur t'en dis, tu peux faire connaître le forum ici.  love

Have fun sur NL


______________________


Katerina Petrova
Sera tu ma prochaine proie Invité?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 14/01/2014
Localisation : Si loin, inaccessible...


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   Lun 31 Mar - 12:46

Aaaaw merci Kat  love calin calin3 hola danse En avant à la conquête du forum mouaaah  mouhaha 

______________________

Can you hear my heart ?
Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I AM Contenu sponsorisé


A New Life !

MessageSujet: Re: Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Angel + La seule chose qui arrive à ma cheville ? Mes chaussettes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cette petite chose qui vous a fait sourire aujourd'hui
» Votre liste de cadeaux édition 2010
» [OS] Pour un sourire ^
» Ben vu qu'c'est ici...
» Pipes estates glannées, chinnées et même parfois........trouvées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Il faut un commencement à tout... :: Présentations :: Présentations validés-