AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je suis dans chaque souffle de vent, dans chacun de vos cœurs, si près de tout un chacun, prête à terroriser votre âme des flammes de l'enfer...


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: LIbre

MessageSujet: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   Ven 4 Avr - 22:17

Groupe 4: intrigue


Silencieuse église se profilant dans la nuit noire. Pas âme qui vive si ce n'est l'obscurité saisissante se dégageant de mon vil regard glissant sur la surface de la ville. Les portes de l'édifice s'ouvrent en un grincement sinistre, tandis que tour à tour, quatre habitants s'invitent entre les murs sacrés du bâtiment. Présents tel que mon message le demanda, perfide traîtrise ingrate de laquelle seule le sang s'échappera. Affrontez vous, battez vous, soutenez vous, les cartes sont entre vos mains, tandis que vous voilà confinés dans cette église qui ne peut vous ouvrir de nouveau ses portes vers la liberté. Vous êtes littéralement coincés, et ce, jusqu'à ce que je le décide. Que la partie commence!

Et puisse le sort vous être favorable!




Ps: Le premier ordre de passage que vous concocterez entre vous sera définitif pour les prochains tours.

______________________



Je me nourris de votre souffrance, de chaque souffle de vos vies, de vos hurlements résonnant dans la nuit noire, de votre peur rongeant chaque parcelle de votre être, de vos douces et innocentes âmes...- BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-life-rpg.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 02/04/2014
Localisation : Jamais très loin


A New Life !

MessageSujet: Re: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   Mar 8 Avr - 8:50


Intrigue








Yaen relit une dernière fois le message qu'elle tient entre ses mains avant de le froisser de ses doigts. Gardant le bout de papier en boule aux creux de sa paume, elle lève les yeux sur l'édifice qui s’élève devant elle.
L'église de Mystic Falls. Bien que le bâtiment ne date pas de longtemps, l'ancienne bâtisse ayant été brûlée, elle ressemble à toutes ces demeures ancestrales que l'on connait. La nuit noire lui rend un éclat sombre et mystérieux.
Bien que peu peureuse et plutôt optimiste, la jeune femme ne peut tout de même pas réprimer un frisson. Se reprenant, elle observe plus attentivement l'église. Enfin, un fin sourire s'étend sur ses lèvres et elle se dirige vers la porte d'un pas décidé.

La porte est lourde à pousser et froide au toucher. Elle se referme dans un craquement sinistre après le passage de Yaen. Celle ci pense soudain à son père. Elle ne lui a rien dit concernant le message de l'ombre et son rendez vous mystique de ce soir. Elle espère sincèrement que celui ci ne soit pas touché par les malédictions de l'ombre, bien qu'elle soit persuadée du contraire au fond d'elle.
La malédiction, oui c'est bien le mot. Ce qu'a fait cette ombre est horrible, profiter d'un désastre écologique pour changer le monde et les gens comme elle le souhaite n'es pas chose à faire. La sorcière la maudit volontiers pour ce qui lui arrive. C'est aussi pour ça qu'elle n'a rien dit à son père, le sort qu'elle subit l'effraie et elle ne veut en aucun cas risquer de faire du mal à son père.

C'est la raison de sa présence en ces lieux ce soir. L'ombre, bien que perfide et maléfique, lui a fait espérer une délivrance en se présentant ici dans la nuit. Bien que peu naïve et consciente qu'il n'en saura sûrement rien, la jeune femme est venue tout de même, prête à tout pour contrer le malheur qui s'abat sur la ville.
Elle n'a jamais été élevée vers le combat et la défense mais elle tient ce trait de caractère de ses parents. Et malgré le passé horrible de sa famille, elle combattra s'il le faut et se montrera en plein jour si besoin.
L'édifice est silencieux et désert, pas un bruit ne résonne hormis l'écho de ses pas et le souffle de sa respiration.
Tournant la tête en tout sens, elle analyse chaque détail et concentre ses pensées sur les perspectives à venir.

Le grincement de la grande porte se fait de nouveau entendre et elle se retourne pour faire face, prête à utiliser ses pouvoirs, son cerveau en ébullition.




______________________


Aleksandrovitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 19/01/2014
Localisation : A gauche. J'ai dit à gauche, l'autre gauche...


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Occupé(e)

MessageSujet: Re: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   Mar 8 Avr - 16:18



Yaen, Keira, Heather et Thane
Intrigue


Keira avait peur. Il est vrai que le cadre n'avait rien de rassurant, c'était plutôt le parfait décor pour un mauvais film d'horreur. Une jeune fille seule devant l'église de la ville au beau milieu de la nuit et ça uniquement parce qu'elle avait reçu un message étrange. Keira n'était pas vraiment rassurée jetant fréquemment des regards inquiets au dessus de son épaule. Est-ce une mauvaise blague? Ou quelque chose de plus sournois? Elle avait beau essayer de se rassurer du mieux qu'elle le pouvait, c'était peine perdue. Elle avait l'impression d'être épiée, surveillée et les nombreuses statuts de l'édifice n'arrangeaient rien, la fixant de leurs regards figés et froids.

Keira réprima un frisson. Depuis son arrivée à Mystic Falls cette angoisse ne l'avait plus quitté, lui écrasant la poitrine tel un étau qui se resserrai toujours plus sur son cœur. C'était comme si elle sombrait, basculait un peu plus chaque jour, qu'elle perdait la tête, qu'elle se perdait elle même. Il y avait ces marques, ces blessures qui apparaissaient régulièrement sur son corps sans qu'elle ne puisse l'expliquer. Ces évènements qu'elle oubliait de plus en plus souvent. Elle se retrouvait certaines fois incapable de se souvenirs des heures précédentes, totalement amnésique comme si elle se réveillait après avoir été inconsciente. Des pans entiers de sa mémoire étaient comme effacés, rayés, balayés. Elle avait beau tenter de s'en rappeler c'était comme si elle essayait de retenir de la fumée s'échappant entre ses doigts. Quelque chose changeait en elle. Elle ne pouvait pas dire quoi exactement mais elle le sentait. De plus en plus de choses étranges se produisaient autour d'elle. Oui Keira avait peur, elle était terrifiée. Tant de questions la hantaient mais elle ne trouvait aucune réponse. Devenait-elle folle? Était-elle punie pour ce qu'elle avait fait? Et maintenant elle se retrouvait devant une église, cela ressemblait à une blague de mauvais goût. Attendait-on qu'elle confesse ses péchés? La jeune fille espérait seulement qu'elle pourrai trouver quelques réponses, comprendre ce qu'il était en train de lui arriver.

Prenant son courage à deux mains, elle ouvrit la porte dans un grincement. Les portes d'église grincent toujours et celle-ci n'échappait pas à la règle. Rentrant timidement à l'intérieur, Keira aperçu une silhouette en face d'elle. D'après sa taille se devait être une femme, les cheveux clairs pour ce qu'elle pouvait voir dans la pénombre qui régnait. Elle n'arrivait pas en revanche à distinguer son visage. Hésitant sur ce qu'elle devait faire à présent, Keira croisa les bras et les serra sur sa poitrine à la fois pour se rassurer mais aussi pour ne pas trembler. Elle resta immobile instant sans rien dire avant de briser le silence de sa petite voix, presque dans un chuchotement:

"-Salut. Je... Toi aussi tu en as reçu un message?"


made by lizzou – icons & gif by tumblr

______________________


My Dirty Little Secret
“I will keep you my dirty little secret. Don't tell anyone or you'll be just another regret. Who has to know? When we live such fragile lives it's the best way we survive”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : Derrière toi prête à planter mes crocs dans la chair fraiche de ton cou... :p


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   Lun 14 Avr - 20:27

Intrigue
Yaen, Keira, Heather & Thane

Lorsque l'éternité eut raison de moi...



Boum, boum, boum... Fébrile face à ce bourdonnement incessant, paralysée telle une statue au détour d'une ruelle, je ne dis mot. À l'affut du moindre bruit suspect, je patiente dans l'antre de la pénombre, pétrifiée. Ce rythme méconnu m’emplis d'un effroi que jamais je ne fréquentais depuis ce dernier jour, cette dernière seconde avant que les vils crocs de l'incarnation de ma terreur et de mon unique hantise ne s'abritent dans les chaleurs réconfortantes de mon cou. Je crois à un rêve. Perfide songe hantant mon inconscience. Au creux de ma main, un message envoyé avant que je ne succombe à la mortalité. Je ne pouvais nier l'incroyable vérité. Et, pourtant, j'en rêvais. Impossible. La sensation de ce cœur battant la chamade, tel un marteau se nichant seconde après seconde dans l'étoffe. Cela ne peut pas être véritable. Je n'en crois pas un traître mot. Personne ne peut vaincre l’immortalité, pas même cette insidieuse âme troquant tout espoir sur son passage abyssal. Je ferme les yeux, mais aucune différence n'a lieu. Mon cœur ne cesse de tambouriner, le vent poursuit son chemin jusqu'à ma peau, mes poils se hérissant suite à la morsure glaciale du froid. Le seul froid qui demeurait avant ce jour sur la ville, c'était mon regard hivernal se posant sur toute once de vie pour l'engloutir goulûment, laissant les remords s'échapper dans les ondulations des rafales d'un vent des plus moindres. Sans oublier cette désolante sensation d'être privée de toute émotion. Je ne ressens plus rien, si ce n'est un vide incommensurable dévorant chaque parcelle de mon malheureux être dans les profondeurs du néant. Insignifiante, futile, sans vie. Le froid lui-même parviendrait à me faire défaut. Peu probable que je ne survive. Mes ennemis se trouvaient être si nombreux, à chaque coin de rue, leur regard avide d'une vengeance cyclopéenne se posant sur ma vulnérable peau. Il me semble que chaque battement de mon cœur résonne telle la cloche d'une église à travers le monde, avertissant toute âme qui vive de mon fragile être à la merci de tous. Retour à la mortalité. Retour au point de départ. Retour aux flammes de l'enfer. En un sanglot incontrôlable, je me glisse contre la paroi du mur, me persuadant d'un simple et fielleux rêve. Cependant, l'éclat de la vérité cinglant m'agrippe au visage, tandis que sur le sol, ma main vient heurter un misérable bout de verre. Mon sang afflux alors de ma plaie. Improbable. Je le porte à ma bouche. La blessure n'en devient que plus grave. La fatalité de la conformité se glisse sous cette plaie douloureuse. Une souffrance que je ne connus plus depuis des siècles. Tant et tant d'années écoulés, dressés du haut de mon trône symbolisant puissance et pouvoir, je suis à présent recluse au pied de ce magistral assemblement. Je ne suis plus que l'une de ces proies que je dégustais sans l'once d'une considération. Et je me sens si mal. La terreur ne cesse de me paralyser. À tout moment, un belligérant peut surgir et arracher ma déplorable tête à mon cou. Mais, mon malheur n'est pas que cela. Je ne peux les voir. Traître mort s'emparant de mon âme dans la pénombre la plus totale. Je suis condamnée à retrouver mes défauts d'antan. Ce défaut. Qui, toute ma vie de médiocre mortelle me paralysa, m'handicapa au point que je ne puisses sauver mes parents, laisser mon corps s'abandonner aux flammes pour eux. Pour les seules personnes qui un jour, comptèrent plus que la prunelle de mes yeux inactifs. L'obscurité m'engloutit. Tout n'est que chaos. Je progresse à travers l'abysse du néant, mes yeux fermés... ou non. Tel est mon destin. Mon passé m'a dès à présent rattrapé. Je suis condamnée à brûler en enfer d'ici quelques heures. Toute chance de survie n'est plus qu'un lointain souvenir que jamais plus je ne connaîtrais. Portant une clope à ma bouche, je laissais le doucereux nectar de la fumée m'apporter mort. Quitte à mourir, autant fumer à en perdre l'oxygène ? Décéder de ma propre main, et non apporter la satisfaction de ma mort à mes misérables ennemis. Sans un mot, sans une larme, je me contente d'avancer à travers la ville. Je me heurte à maints et maints objets. Je connais la ville comme ma poche. Je sais où mes pas me portent. Je ressens le doux air des lieux envahir mes narines, me susurrer aux creux de mes oreilles endoloris quelques paroles destinées à chasser cette vile peur s'emparant de mon esprit et de mon âme. Je poursuis ma route à travers les bois. Je ne sais où je vais. Les branches se jouent de ma peau, la douleur inonde chaque parcelle de mon misérable être. Je ne suis plus que sang. Cependant, je continue désespérément mon chemin à travers la forêt, ma clope entre mes doigts sales et tremblants. La chaleur du soleil n'est plus. La nuit s'est installé. Une nuit que je côtoie à présent aussi bien le jour que sous les rayons perfides de la lune caressant ma peau pâle en des rires ironiques. La seule personne que je parvins à inculper de mes malheurs. L'ombre. Elle existe. Elle est véritable. Et elle est capable de tous. Elle m'a pris mon immortalité, redonné mes faiblesses. Serait-ce ma vie qu'elle me prendra la prochaine fois ? Quand bien même je survive à mon acheminement vers un paradis inconnu. C'est alors que la forêt n'est plus. Je sais ce qui se dresse face à moi. L'église. Me hâtant de me rendre entre les bras chaleureux d'un dieu qui ne fut jamais, je frissonne et accoures en trébuchant d’innombrables fois vers la haute bâtisse. Me hissant au sommet des escaliers, je pénètre dans l'antre du seigneur sans un mot. Je ne cherche pas à me repentir de mes péchés. Simplement à trouver un abri certain avant que quelques personnes mal attentionnées ne souhaitent faire de moi leur goûter. La chaleur de la pièce s'empare de ma peau et la caresse en des soupirs de contentement. Je me hâte de m’affaler sur le sol, le plus loin possible de la porte se refermant derrière mon passage en un grincement sinistre. Mais, je le sens. Mon instinct est toujours préservé, fort heureusement. Deux présences. Je ne dis mot et me contente d'achever ma clope, dissimulant ma peur d'un revers de la main. Si je dois mourir, autant se rebeller contre l'étau de la faucheuse d'une dignité sans pareille. Mais, c'est une conviction. Personne ne viendra jamais à bout d'Heather Aela O'hara. Pas même une ombre...
Code by AMIANTE

______________________

Désillusionnée avant l’âge, je dégueule sur la facilité des sentiment. Ce qu’on nomme l’amour n’est que ce que l’on a trouvé pour aliéner la déprime post-coïtum pour justifier le fornicateur de l’orgasme. C’est la quintessence du beau. Du bien, du vrai, qui refaçonne votre sale gueule, qui sublime votre existence mesquine. Et bien moi je refuse. © Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-life-rpg.forumactif.fr
avatar

Date d'inscription : 09/04/2014


A New Life !

MessageSujet: Re: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   Jeu 17 Avr - 14:56


Intrigue


Yaen, Keira, Heather, Thane & April



"Cher Journal ;

Tous à changé. Vraiment tous. Je pensais avoir retrouvé un peu de normalité en rentrant au pays mais.. Oui, je me suis trompé sur toute la ligne. Papa est mort. Les gens autour de moi changent. Et moi aussi, par la même occasion. Et j'ai peur. Horriblement peur de ne pas pouvoir gérer ça toute seule. Je donnerais n'importe quoi pour avoir un peu plus de réponses. Je donnerais n'importe quoi pour que tout soit comme avant. Que mon petit papa soit là. Que je ne sois pas si.. dangereuse. J'ai peur de faire du mal aux personnes qui m'entoure. Ho oui, tellement peur. Et je me sens tellement seule.. "

April poussa un long soupire en refermant son journal intime. Elle se sentait légèrement soulagé d'avoir pus écrire, extériorisé son mal être. Depuis quelques temps, c'était loin d'être la grande joie. D'abord le décès de son père et puis.. ça. Ses yeux s'abaissèrent sur ses mains. Sa malédiction. Elle déglutis péniblement et se leva de son lit. Celui ci grinça tandis que le matelas reprenait sa forme initiale. Bruit familier qui, dans un sens, apaisait la jeune fille. Elle déposa son journal dans le tiroir de sa commode et saisit délicatement les gants prônant son bureau. Elle les observa un moment sans rien dire. Ils étaient magnifiques. Enfin, pour des gants, cela va de soit. La première couche de tissu était de couleur noir, très résistante et mais tout de même assez légère pour rester ergonomique en toute circonstance. Celle ci étant simplement sur la face interne de la main. Par dessus était finement tissé une dentelle blanche, contrastant le noir du dessous. April les avait spécialement commandé avec un professionnel, se concentrant sur les tissus les plus résistant à son symptôme. Toujours est - il que pour un amateur de gant, ces petits bijoux étaient de vrai merveilles. Ainsi donc, elle finit par les enfiler, puis se frotta doucement les mains entre elle, comme pour s'habituer à son port.
La journaliste traversa son appartement, prit son sac et enfila ses chaussures ainsi que sa veste en cuir, pour enfin sortir. Entre ses doigts étaient logé un morceau de papier griffonné. A vrai dire, un peu plus que griffonné. Il indiquait le lieu de rendez vous que lui avait donné "l'Ombre". De ce que savait April, c'était cette chose qui lui avait donné cette maladie. Sa maladie. Elle ne savait pas le pourquoi du comment, mais elle était prête à tous pour obtenir des réponses. Et peut-être même d'avantage.

April traversa la ville, trainant les pieds, la peur au ventre. Plus elle se rapprochait de l'Eglise, plus les questions affluaient. Qu'allait - il se passer ? Allait - elle retrouver sa vie passé ? Qu'est ce qui l'attendait là bas ? Peu à peu, l'édifice apparaissait au loin tout autant que la nuit prenait place. Une fois devant la porte, la petite brunette prit une grande bouffé d'air ainsi que son courage et pénétra dans la bâtisse. Ses yeux dévorèrent l'endroit et elle s'aperçut de la présence de trois autres personnes. Plus précisément, trois femmes. Toutes magnifiques dans leurs propres styles. La première semblait sur d'elle, la seconde un peu plus frêle, et quant à la troisième, elle paraissait vraiment très puissante. La seule question qui lui vint tout de suite était évidemment concernant le pourquoi de leur présence. Et oui, encore une question.
La jeune fille s'approcha timidement du reste du groupe et leur adressa un sourire. April sourit tout le temps. Un vrai petit rayon de soleil. Même dans certains moment où on pourrait la croire abattue, ha non non, misstinguette sourit. Mal grès tout, cette situation la déstabilisait. Aucune des filles présentes de parlaient. Peut-être de peur de briser un silence trop réconfortant. L'étudiante se gratta doucement la gorge et se mordilla légèrement la lèvre inférieur. Prenant son courage à deux mains, elle prit enfin la parole. Convaincu qu'un peu d'humanité ne ferait du mal à personne. "Bonsoir.. Hum, je m'appelle April. C'est..sombre ici..!" April leva les yeux vers les murs faiblement éclairé et le reste de la pièce encore plus noir que sa vision ne pouvait le laisser penser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I AM Contenu sponsorisé


A New Life !

MessageSujet: Re: Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 4 - Yaen, Keira, Heather, Thane et April

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Groupe Il Ceppo
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» Duel Jane Austen n°8 - Jennifer Ehle vs Keira Knightley
» vfa express 1 groupe
» Les vieilles gloires du groupe Salongo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Mystic Falls au coeur de l'histoire :: La grande place :: Eglise-