AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De nouveau face à face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Au coeur de tout


A New Life !

MessageSujet: De nouveau face à face   Mar 1 Avr - 10:19


De nouveau face à face
Rubis E. Williamson
Aaron T. Lewis





Le vent soufflait en douce brise, enveloppant les fleurs nouvelles et diffusant leurs parfums sucrés dans l'air.
En cette fin d'après midi, les abords du lycée pullulait de monde. Les cours prenant fin, élèves et professeurs se mêlaient en une joyeuse cacophonie de délivrance journalière.
Postée devant toute cette ébullition, Rubis ne savait pas vraiment ce qui avait conduit ses pas ici. Le vent agitait ses cheveux et ses boucles feu s'enroulaient avec délice autour de son visage de porcelaine. Ses yeux vert pétillaient, signe que les pensées agitaient son esprit en tout sens.

Le lycée avait attiré son attention dès son arrivée en ville. Son instinct de chasseur, bien qu'elle soit encore bien ignorante de toutes les implications de son rôle, la conduisait souvent bien contre elle, là où se trouvait les réponses à ses questions.
L'éclat du soleil sur sa peau attira son attention sur ses tatouages. Les lignes et symboles étranges s'enroulaient et s'entortillait sur ses avants bras, du bout des doigts aux coudes. Elle se rappelait encore parfaitement l'apparition de son premier tatouage.
Elle revoyait tous les détails de la scène : sa mère, morte sus le parquet de leur appartement de New York, le sang marquant déjà définitivement le sol. Elle même, un pieu en bois dans la main, penchée au dessus du corps sans vie d'un monstre inhumain. Et tandis que le sang de la créature s'égouttait encore de ses doigts engourdis, les premières lignes noirs étaient apparues en s'enroulant autour de sa main, enlaçant ses doigts fins et pâles, bien que maculés de rouge. Ainsi avait t'elle découvert la vraie nature du monde et toutes les créatures qui le peuplait.

Elle avait déambulait longtemps sans réponse, guidée seulement par un instinct dont elle ne comprenait pas grand chose. Et puis elle avait rencontré Aaron... Les souvenirs du jeune homme dans son esprit lui donnèrent des frissons, elle resserra ses bras autour d'elle en un geste protecteur malgré la chaleur ambiante.
Le chasseur avait comblé le grand vide de sa vie l'espace de quelques temps et la réalité avait retrouvé un semblant de joie. Leur idylle illuminait encore ses pensées en se souvenant du passé. De plus, il lui avait permis de mieux comprendre son statut et d'apprendre les bases de la chasses.

Quand elle regardait maintenant ses tatouages, elle réalisait l'ampleur de l'avancée qu'il lui avait permit de faire sur sa condition. Mais ils s'étaient brutalement quittés et l'écho de la douleur de cette rupture résonnait toujours en elle. Et bien qu'elle ait pris son rôle à part entière, elle était toujours assez naïve et inculte du monde mystique.
Un impression étrange et les élans du passé lui firent brusquement tournée la tête. L'ombre d'une silhouette indistincte la focalisait soudain.
S'élançant sans réfléchir, elle courut à perdre haleine parmi les étudiants excités. Et, lorsque sa main toucha le bras nu du jeune homme, l'électricité qui passé sur sa peau la figea. Quand il se retourna, son esprit se bloqua sur son image et toute rationalité quitta la jeune femme. Bien que son instinct l'ait deviné, elle ne put admettre ce qu'elle avait devant les yeux.

- Aa... Aaron ?!? Ne put elle que bafouer
 

______________________



Rubis Elia Williamson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 05/11/2013
Localisation : Sur les traces d'un vampire


A New Life !

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST:
Disponibilité RP: Libre

MessageSujet: Re: De nouveau face à face   Sam 5 Avr - 23:47

Rubis Ҩ Aaron
« L'amitié ne rend pas le malheur plus léger mais en se faisant présence et dévouement, elle permet d'en partager le poids et ouvre les portes de l'apaisement.  »  



Les hurlements des élèves ébranlaient les lieux, à la plus grande indifférence de tout un chacun. Semblant transportés dans des spirales sans fin de diverses conversations, ils ne s'arrêtaient jamais de parler, inlassablement, en répit de tout. Je me trouvais présent au sein du lycée depuis quelques minutes tout au plus, et ma patiente paraissait dès lors achevée. J'étais prêt à quitter le site, bien que la raison de ma présence ici soit entièrement justifiée. De mon regard de braise à la recherche de quelques proies s'éclipsant dans les décors épuisants de ces si nombreux élèves pullulant aux quatre coins de mon champ de vision, je les toisais. Personne ne me prêtait attention. Comme invisible, j'attendais sagement dans les profondeurs de l'ombre que mes qualités de chasseurs soient requises. Mais, pour le moment, pas un seul élève ne quémanda en un cri étranglé mon aide. Aussi, je demeurais figé dans une même position, songeant à mon passé s'invitant entre les turbulences de mon esprit. Fui Aaron, fuis ! Impossible. Une nouvelle fois, les fantômes de ma culpabilité apparaissaient entre mes songes éveillés. Je ne parvenais pas à les arrêter, leur puissance surpassant largement la mienne, recluse au niveau inférieure. Comme j'aimerais être différent. Être seulement un élève de ce lycée, conversant avec entrain en compagnie de ses camarades, ignorant tout nuage sombre tentant d'alourdir mes journées. Je sourirais, travaillerais bien malgré moi et rentrerais dans un foyer qui serait mien où deux personnes m'attendraient. Deux personnes m'aimant de tous leurs êtres. Mes parents, qui m'assailliraient alors d'une multitude de question quant à cette nouvelle journée achevée. Et, alors, je répondrais évasivement et m'éclipserais dans ma chambre avant de bondir de ma fenêtre pour me rendre à une soirée accompagnée de ma petite amie, frôlant la perfection incarnée. Ce serait cela, la vie parfaite. Une vie normale, tel que je la rêve depuis des années. Mais, je suis condamnée à jouer les justiciers, et bien que personne ne le sache, j'aime cette sensation de puissance et de fierté qui m'anime alors. Je songe aux innombrables vies que je sauve, et j'en oublie celles que je prends. Une jeune femme m'extirpa de mes pensées, s'approchant à pas lents vers ma silhouette. Elle tenta de prononcer un seul mot, mais je le lui en dissuadais d'un regard assassin, sans penser à la sensation grisante qui encombra alors le cœur de la jeune demoiselle. Me quittant précipitamment, elle disparut au coin d'un angle, à mon plus grand plaisir. J'avais besoin de solitude. C'était indéniable. Du moins, uniquement lorsque Kaya ne se trouvait pas dans les parages. Elle était la seule qui parvenait à m'arracher à cette vie monotone et sans rire que je menais, parfait solitaire perdurant ses péripéties, au-delà des montagnes, au-delà des océans, des continents, au-delà même du monde et des fléaux de l'existence. Peu à peu, les élèves se firent de moins en moins nombreux. Et, abandonnant ma mission, je me fondais dans la masse, retirant ma capuche, attirant le regard de quelques demoiselles qui ne purent détacher leurs yeux de mon visage aux allures angélique. De toute évidence, mon charme se trouvait être toujours aussi dominant. En un sourire charmeur, je continuais ma route, conservant cependant un certain sérieux quant à l'approche imminente d'un vampire. La sortie se dressait face à moi, j'étais prêt à la franchir. Avant qu'une main ne se dépose sur mon bras et ne m'empêche d'avancer. En un bafouillage lamentable, l'importune tenta de prononcer mon nom, surprise de ma présence. Posant mes yeux sur elle, j'arrêtais ma course folle vers mon impunité pour me tourner vers le doux visage de cette amie encombrant une imposante place dans mon cœur. Rubis. Malgré les années écoulés depuis notre séparation, mon cœur se serra. Toujours aussi sublime, cette connaissance du passé ayant joué les rôles de petites amies et tout simplement amies se trouvait face à moi, blême par la faute de ces retrouvailles imprévues. Tenté par un léger soupçon d'humour, je murmurais à son adresse en un sourire nonchalant : « Oui, c'est moi. » Lui offrant un sourire, je ne pus m'empêcher de la serrer dans mes bras. Elle m'avait tant manqué, ancienne amie surgissant de mon passé. Après quelques secondes, je laissais ma voix briser le silence installé après notre langoureuse étreinte : « Rubis ! Je suis si content de te revoir. Comment te portes tu après tout ce temps ? »
fiche par century sex.

______________________


∞ we were infinite.
Il est un jour où les larmes du paradis ont tracé sur ma joue le chemin vers ta vie.
Quand on tombe amoureux, on vit une sorte de folie passagère, ça éclate comme un tremblement de terre d'un coup et ça s'apaise ensuite. Et quand ça s'est apaisé, il est temps de prendre une décision pour essayer de découvrir si nos racines et celles de l'autre ce sont tellement entremêlées qu'il serait inconcevable de les séparer. Parce que c'est ça ,et seulement ça, aimer quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Au coeur de tout


A New Life !

MessageSujet: Re: De nouveau face à face   Dim 13 Avr - 20:28


De nouveau face à face
Rubis E. Williamson
Aaron T. Lewis





La réflexion d'Aaron la sortit de sa torpeur. Et quand il la prit dans ses bras et la serra contre lui, elle se retrouva projetée de nouveau avec force dans le passé. Tous leurs souvenirs lui revenaient au visage en vague brûlante et sonnaient comme une claque à ses oreilles. Il n'avait pas changé. Ainsi calée contre lui, elle reconnaissait son odeur qu'elle connaissait par cœur autrefois.
Les bons et les mauvais moments se mélangeaient en images confuses et trop rapide derrière ses yeux. Ils avaient tant vécu en si peu de temps. Et la vie avait rappelé ses droits et ils s'étaient quittés. Ce souvenir, lui, était toujours aussi douloureux. Tout à coup, Rubis s'était de nouveau retrouvée seule et sans repère. Elle se demandait souvent s'il elle aurait même réussit à survivre sans son instinct sur développé de chasseur auquel elle ne comprenait rien. Son corps faisait des choses dont elle ne s'imaginait même pas capable, ses gestes semblaient animés par une vie propre et non par sa tête. Par un étrange coup du destin, les vampires lui tombaient dessus comme s'ils savaient ce qu'elle était alors qu'elle même ne l'avait découvert que par accident. Comment cela était il possible ? C'était une question de plus qui venait s'ajoutait à toutes celles qu'elle se posait déjà depuis la mort de sa mère. Tant de questions pour si peu de réponses déjà obtenues.

Elle soupira quand Aaron l'éloigna de lui et réussit à lui sourire alors qu'elle laissait ses souvenirs reflué dans un coin de son esprit. Le revoir était une sensation étrange mais elle devait admettre que cela lui faisait plaisir. Elle ne ressentait aucune rancœur envers lui, juste de la mélancolie. Mais c'était un bonheur simple de se retrouver de nouveau face à lui. Glissant une mèche bouclée derrière son oreille, elle sourit avec plus d'enthousiasme.
- Aaron, répéta t'elle. Je... Je vais bien, merci. Et toi alors ? Que fais tu donc ici, à Mystic Falls ?
 

______________________



Rubis Elia Williamson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I AM Contenu sponsorisé


A New Life !

MessageSujet: Re: De nouveau face à face   

Revenir en haut Aller en bas
 

De nouveau face à face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUPERMAN IV, LE FACE A FACE (1987)
» Face à face
» Liane Foly : Face à face (RTL-TVi 28/03/2008)
» [Disney Channel Original Movie] Camp Rock 2 : Le Face à Face (2010)
» Face à face (Jisbon/RJ) ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Life :: Mystic Falls au coeur de l'histoire :: Centre ville :: Le lycée-